Néolithe

16
Chalonnes-sur-Loire

Un industriel de la transition environnementale

Interlocuteurs :

Quentin Laurens - Directeur des affaires publiques
Angelo Jacquet - Responsable Communication

Fondée en 2019 à Chalonnes-sur-Loire, ville de deux des fondateurs Nicolas Cruaud, William Cruaud et Clément Bénassy, Néolithe propose une solution novatrice pour réduire les émissions de CO2 en fossilisant des déchets non recyclables sous formes de granulats destinés à la production de béton bas-carbone.

Avec ses 200 employés actuels, Néolithe souhaite dans un avenir proche déployer des Fossilisateurs® capables de traiter jusqu'à 100 000 tonnes de déchets d’activités économiques par an. Ces granulats produits servent non seulement de matières premières dans le BTP, mais également des puits de carbone, séquestrant la composante biogénique présente dans les déchets. Ainsi, Néolithe entend par un passage à l’échelle industrielle répondre aux enjeux environnementaux qui concernent à la fois ceux de la gestion des déchets et ceux de la filière du BTP.

100 000 t

de déchets traités par an

337 kg

de CO2 stockés dans 1 tonne de granulat

200

salariés

Fossilisateur sur le site d'Avrillé © Néolithe

Alternative industrielle pour la décarbonation

L’entreprise part du constat d’une utilisation répandue et quasi-systématique de l'incinération et l'enfouissement pour traiter les déchets, des méthodes émettrices de gaz à effet de serre sans qu'aucune alternative déployable à l’échelle de l’enjeu n'ait été développée jusqu'à présent. Dans ce contexte d’injonction à un développement durable et raisonné, où la réduction des émissions de gaz à effet de serre est une nécessité, Néolithe a développé un nouveau process : la Fossilisation Accélérée de déchets d’activités économiques (BTP et déchèteries) pour la fabrication de granulats, respectivement obtenus et revendus dans un rayon de 150 km de l’usine, créant une boucle d’économie circulaire locale.

Après une première étape de sur-tri visant à séparer des déchets définitivement non recyclables de ceux qui pourraient l’être encore tels que le plastique, les métaux ferreux et non ferreux. Cette approche permet de maximiser le processus de production, contribuant ainsi à la création d'un produit final plus efficace.
Suite au broyage, la farine de déchet, appelée Fossilisat® est mélangée avec un liant que seul Néolithe fabrique. Créant une réaction chimique, l’ensemble vient former une pâte qui est pressée afin d’obtenir des granulats. Ce substitut, ayant les mêmes garanties mécaniques et environnementales que les granulats naturels issus des carrières, peut être utilisé en béton non-structurel et prochainement en grave-bitume (sous-couches de revêtements routiers). Ces nouveaux granulats ont qui plus est une empreinte carbone négative comparé à des granulats naturels puisque la fossilisation des déchets permet de séquestrer le carbone. Ainsi, pour 100 000 tonnes de granulat produit, environ 50 000 tonnes de CO2 sont évitées et séquestrées ; une caractéristique non négligeable à l’heure du dérèglement climatique.

En développant un tel processus dont les nuisances et les émissions sont fortement limitées (aucunes émissions directes, ni odeur ou d’usage d’eau), Néolithe propose donc une autre alternative à l’enfouissement et à l’incinération des déchets vertueuse ; un enjeu aujourd’hui à la fois national et territorial.

Avec la création de cette nouvelle voie de traitement de déchet, Néolithe crée également une alternative à l’extraction de ressource naturelle qu’est le granulat. Pour rappel, la filière BTP utilise environ 450 millions de tonnes/an de granulat. Ainsi, Néolithe participe à la décarbonation de la filière du BTP avec le développement de ce produit décarboné.

Déchets non recyclables en mélange avant étapes de brochage et de sur-tri, 2023 © Néolithe

Granulats trapézoïdales développés et produits par Néollithe, 2023 © Néolithe

Une solution multi-filière, mais surtout réplicable

Aujourd’hui en pleine croissance, Néolithe finalise le développement de son usine de traitement de 100 000 tonnes de déchet et prospecte de futurs sites d’implantations sur l’ensemble du territoire national et à l'étranger afin de mettre en fonctionnement ses premières usines de traitement et de fabrication. De leur témoignage, la stratégie d’implantation pour les futures usines de Néolithe s’appuie sur une ingénierie de communication et d’intégration territoriale forte, permettant à Néolithe d’anticiper les opportunités locales, et les disponibilités foncières qui s’ouvriront demain aux entreprises industrielles les plus vertueuses, en phase avec un nouvel agenda politique et citoyen face à la question industrielle.

L'emplacement des futurs Fossilisateurs® est fortement déterminé par des considérations financières, en superposant la cartographie du marché foncier avec celle, moins commune, du coût de la valorisation des déchets. Aussi, l’entreprise réfléchit à ses implantations à l'échelle des bassins de vie, dans des espaces plutôt périurbains, permettant aux usines d'être à proximité de leurs gisements de matières et également des espaces où la disponibilité de foncier industriel existe. Pour chacune des usines implantées sur des parcelles de 4 à 5 hectares, Néolithe entend créer 50 emplois en moyenne.

Fossilisateur sur le site à Avrillé de Néolithe, 2023 © Néolithe

L’Anjou en développement

Malgré le déploiement à venir des usines sur différents territoires, l’attachement à l'Anjou demeure fort pour l’entreprise et ses fondateurs. Ainsi, le siège social est maintenu sur ce territoire qui a été leur berceau. Actuellement, l’entreprise a plusieurs sites en périphérie d’Angers, un à Chalonnes-sur-Loire, avec 180 salariés et parallèlement, leur site préindustriel de 10 000 tonnes de traitement de déchets à Avrillé qui compte 20 employés.
Fin 2024, Néolithe déménagera sur le nouveau “campus” de 10 hectares qui accueillera à terme les pôles : industriel, support et science des matériaux. Pour la création de ce « campus », Néolithe est accompagné par la foncière Alter, détenue notamment par le Département de Maine et Loire, la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI), la Banque des Territoires ainsi que des collectivités locales. Ce choix d’implantation s'inscrit dans la volonté de l’entreprise de rester ancrée dans la région tout en assurant sa croissance et de participer à l’ajout de plus-value sur ce territoire.
Néolithe met également l'accent sur l'innovation en explorant des solutions pour améliorer la recyclabilité des matériaux développés.

Néolithe

6 Rte de Saint-Laurent
49290 Chalonnes-sur-Loire

Hoffmann Green Cement Bournezaeu